Ville de Port-Cartier
AccueilPortail citoyenServices aux citoyensEnvironnement

Environnement

  • Eau potable

    Bilan annuel de la qualité de l’eau

    À la demande du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), la Ville de Port-Cartier met à la disposition des citoyens les bilans annuels de la qualité de l’eau potable produite sur son territoire. 

    Les bilans peuvent être consultés en ligne via les documents PDF téléchargeables ci-dessous ou au Service du greffe, à l’hôtel de ville de Port-Cartier (40, avenue Parent).

    Pour toute information supplémentaire, communiqué avec le Service des Travaux publics au 418 766-5590.

    2020

    2019

    2018

    2017

    2016


    Eau potable

    L’eau est l’un des biens les plus précieux sur notre planète. Malgré son abondance, seulement 2,5 % de l’eau disponible est douce. Ce qui en fait un bien rare et très précieux.

    La Ville de Port-Cartier produit son eau potable à partir d’une eau brute de surface prise au niveau du réservoir du barrage des Pionniers sur la rivière aux Rochers.

    La production de l’eau potable à la Ville de Port-Cartier se fait selon un processus de traitement complexe en plusieurs étapes. De plus, un contrôle de qualité rigoureux et de haut niveau est effectué conformément aux règlements en vigueur.

    Pour ce faire, la technologie utilisée est le procédé Actiflo. C’est cette technique de pointe de type compacte qui assure la clarification de l’eau par floculation/décantation. Il présente l’avantage de produire une eau potable d’une très grande qualité et procure une stabilité de traitement, même dans le cas défavorable d’eau brute très chargée.

    Voici donc les étapes de la chaîne de traitement à l’usine de filtration :

    • Prétraitement : Consiste en un tamisage suivi d’un ajout de chaux. Le tamisage permet la rétention des particules grossières, tandis que la chaux apporte de l’alcalinité à l’eau brute, un élément nécessaire au traitement subséquent.  
    • Traitement par coagulation/floculation : Consiste en la déstabilisation des colloïdes en suspension contenus dans l’eau de rivière puis l’agglomération de ceux-ci en flocons sous l’effet de l’agitation et de dosage de produits coagulants et floculants.
    • Décantation : Les flocons agglomérés passent à travers un décanteur lamellaire où ils décantent et l’eau se clarifie.
    • Filtration sur sable : Elle se déroule dans des bassins de filtration granulaire sur des filtres bicouches Dusenflo®. Cette chaîne de traitement permet, outre l’abattement usuel des contaminants (couleur, carbone organique total), l’enlèvement des algues et de toutes formes de particules présentes dans l’eau de rivière.
    • Désinfection : L’eau filtrée passe ensuite dans un bassin de chicanes où le chlore gazeux est dosé afin de permettre l’oxydation et la destruction des microorganismes résiduelles et permettre l’obtention du chlore libre résiduel dans le réseau de distribution. 

    Problèmes à signaler, demandes de service et information générale :

    Fermeture et réouverture du service d’eau :

    Pour toute demande de service planifiée, téléphonez au moins 48 heures à l’avance. Ceci permettra de vérifier l’état de votre entrée d’eau afin de mieux planifier les travaux. La Ville a comme objectif de vous confirmer un rendez-vous dans un délai de 24 heures à compter de la réception de votre demande. Elle s’engage également à faire tout en son possible pour respecter ce rendez-vous.

    Fuite d’eau :

    La Ville procède à l’auscultation à 100 % du réseau une fois par année, généralement à l’automne. Si vous observez une fuite d’eau, qu’elle soit dans la rue ou sur une propriété privée, nous vous demandons de contacter immédiatement le Service des travaux publics au 418 766-5590 et ce, 24 heures sur 24. Votre appel pourrait nous aider à limiter les dégâts et nous permettre d’effectuer rapidement les réparations.

    Bornes d’incendie :

    L’utilisation des bornes d’incendie est strictement réservée au Service de sécurité incendie. L’entretien annuel des bornes d’incendie publiques est réalisé par les employés municipaux et permet d’assurer leur bon fonctionnement.

    Rinçage du réseau d’aqueduc :

    Tous les ans, la Ville procède au rinçage systématique et unidirectionnel des conduites d’eau en ouvrant les bornes d’incendie. Cette opération se fait au printemps ou à l’automne, selon le besoin. Cela permet d’évacuer les résidus de rouille et d’eau stagnante dans les rues de type cul-de-sac.

    Avis d’ébullition :

    Un avis d’ébullition d’eau est diffusé lorsque l’eau est non potable ou que des actions prises sur le réseau (ex. : travaux) pourraient affecter la qualité de l’eau (généralement l’avis d’ébullition est préventif en attendant les résultats d’analyse de l’eau).

    Un avis d’ébullition est toujours valable jusqu’à l’émission d’un avis de levée d’avis d’ébullition. Il faut généralement compter en moyenne 5 jours ouvrables avant qu’un avis de levée d’ébullition soit levé à partir de la date d’émission.

    Remplissage des piscines et spas :

    Le remplissage est autorisé une seule fois par année, de 22 h à 6 h seulement. Si un remplissage supplémentaire est nécessaire, un permis doit être demandé au Service d’urbanisme par téléphone, courriel ou en remplissant la demande de permis en ligne.

    Arrosage des pelouses :

    L’arrosage des pelouses est permis selon les modalités suivantes :

    • Adresses PAIRS : arrosage autorisé les jours de calendrier PAIRS
    • Adresses IMPAIRES : arrosage autorisé les jours de calendrier IMPAIRS

    En respectant les heures suivantes :

    5 h à 6 h pour l’arrosage MÉCANIQUE (gicleurs, oscillateurs, boyaux perforés) / 21 h à 22 h pour l’arrosage MANUEL (boyau tenu à main)

    Pour une nouvelle pelouse ou plantation : un permis doit être demandé au Service d’urbanisme afin de permettre l’arrosage pendant 15 jours consécutifs à certaines conditions.

    * À noter que cette règlementation est nécessaire pour tenir compte de la capacité de l’usine de filtration d’eau potable, tout en permettant un horaire d’arrosage suffisant pour maintenir un gazon en santé. Pour protéger votre pelouse de la sécheresse : conservez une hauteur de pelouse de 7 à 8 cm et pratiquez l’herbicyclage.

    • L’usine de filtration est conçue pour un débit de production de 270 m3/heure, soit 6 480 m3/jour.
    • L’eau potable gaspillée devient de l’eau usée qui se retrouve dans le réseau d’égout sanitaire avant d’être acheminée par pompage vers la station d’épuration des eaux usées.
    • La quantité d’eau distribuée au Québec demeure plus élevée de 28 % que la moyenne canadienne et de 55 % supérieure à celle de l’Ontario. Plus précisément, les Québécois consomment quotidiennement 573 litres d’eau par personne alors qu’en Ontario, c’est 203 litres de moins.
    • À chaque fois que l’on actionne la chasse d’eau d’une toilette, on utilise 18 litres d’eau potable en moyenne;
    • Une toilette qui coule continuellement peut gaspiller de 130 à 950 litres d’eau potable par jour et un robinet qui coule goutte à goutte, de 140 à 300 litres par jour;
    • Une douche consomme de 15 à 20 litres par minute;
    • Un robinet ouvert consomme environ 15 litres par minute;
    • L’arrosage de la pelouse consomme 1 000 litres par heure;
    • Il existe une réglementation municipale limitant l’arrosage des pelouses et jardins : la limite est de trois arrosages par semaine, par résidence, selon les secteurs déterminés, et ce, pour une durée maximale d’une heure chaque fois.

  • Eau usée

    Les eaux usées de la ville sont collectées par un réseau d’égout et sillonnent plusieurs kilomètres avant d’arriver à des stations de pompage. Ces dernières les acheminent par pompage vers la station de traitement pour épuration avant évacuation dans le milieu naturel selon les normes exigées par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

    Réseau de collecte (égout) :

    La Ville de Port-Cartier dispose d’un réseau d’égout long d’un peu plus de 57 km et il est de type sanitaire (transportant uniquement les eaux usées d’origine domestique, commerciale et industrielle) et pseudo-séparé (évacuant en même temps les eaux usées et la portion de l’eau pluviale provenant des immeubles).

    Postes de pompage :

    La Ville de Port-Cartier dispose de 5 stations de pompage. La station des Cascades dessert le secteur est de la ville, tandis que la station McCormick dessert celui de l’ouest. À partir du printemps 2021, la station des Îles, située dans le secteur ouest, commencera à pomper ses eaux directement vers la station de traitement des eaux usées.

    Station d’épuration et chaîne de traitement :

    Les eaux usées pompées par l’ensemble des postes de pompage sont acheminées à la station de traitement des eaux usées, les étangs aérés, où elles subissent un prétraitement sous forme de dégrillage, suivi d’un traitement biologique dans des étangs aérés.

    Le système de traitement par étangs aérés, dit facultatif, est une technologie de traitement robuste et efficace, c’est le système de traitement le plus répandu au milieu municipal au Québec.

    Les étangs aérés de la Ville de Port-Cartier sont constitués d’un premier bassin aéré par des aérateurs de fond. Les particules grossières d’eau brute décantent au fond et forment les boues qui subissent une digestion libérant de la matière soluble. L’eau suit son chemin vers un deuxième bassin aéré pour un stade ultime de traitement. Enfin, l’eau traitée poursuit son chemin vers un troisième bassin non aéré pour une clarification avant rejet dans le milieu naturel.

    Suivi environnemental et exigences réglementaires

    La Ville de Port-Cartier réalise chaque année le suivi de la qualité de l’eau épurée conformément aux exigences du règlement sur les ouvrages municipaux d’assainissement des eaux usées, ROMAEU (Q2, r.34.1). Plusieurs paramètres (toxicité, DBO5, azote ammoniacal, matières en suspension, pH, etc.) sont échantillonnés et analysés dans un laboratoire accrédité par le Ministère. Les résultats d’analyses sont envoyés mensuellement au Ministère pour fins de contrôle réglementaire. Les eaux épurées par les étangs aérés et rejetées dans le milieu naturel répondent parfaitement aux exigences ministérielles et sont d’excellente qualité.  

    Invitation aux actes citoyennes et écoresponsables

    Les toilettes et les égouts ne sont pas une poubelle, seul le papier hygiénique, peut être jeté dans la toilette.  

    Beaucoup d’objets nuisibles tels qu’indiqué dans la liste suivante peuvent non seulement bloquer les conduites et les pompes du réseau d’égout, mais aussi obstruer le clapet anti-retour de votre résidence et vous exposer à un refoulement d’égout.  

    Liste d’objets interdits d’être jetés dans les toilettes, douches, éviers ou lavabos :

    • Lingettes désinfectantes
    • Couches
    • Serviettes hygiéniques et tampons
    • Cure-oreilles
    • Cheveux
    • Condoms
    • Linges à épousseter, de nettoyage et tout chiffon de textile
    • Huiles, solvants, essence et peinture
    • Résidus de sable ou de terre, de poussières fines, etc.
    • Herbes
    • Médicaments, pansements et compresses
    Débit moyen journalier
    8 277 m3
    Enlèvement demande biochimique en oxygène
    70 à 90 %
    Enlèvement matières en suspension
    75 à 85 %
    Longueurs des conduites de refoulement :
     
         Station McCormick
    2,80 km
         Station des Cascades
    2,70 km
         Station des Îles
    2,60 km
    Conduite d’émissaire
    2,90 km
  • Activités, programmes et subventions

    Programme d’aide financière pour l’achat de couches lavables

    Afin d’encourager l’utilisation de couches lavables, qui offrent plusieurs avantages environnementaux et économiques pour les jeunes familles résidant sur son territoire, la Ville de Port-Cartier accorde une aide financière pour l’achat de ce type de couches.

    Pour se prévaloir de ce programme, il faut obligatoirement :

    • remplir la preuve d’engagement;
    • fournir le certificat de naissance de l’enfant;
    • fournir une preuve de résidence du parent ou tuteur faisant la demande;
    • fournir une ou des factures originales d’achat d’un ensemble d’au moins vingt (20) couches lavables et réutilisables neuves;
    • si la personne qui fait la demande n’est pas le parent de l’enfant, fournir une preuve à l’effet que cette personne exerce la charge de tuteur.